1. Accueil
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Étude de cas : Google user friendly ou SEO friendly ?
Étude de cas : Google user friendly ou SEO friendly ?

Étude de cas : Google user friendly ou SEO friendly ?

Le cas d’un site de vente en ligne de médailles de baptême

Voici plusieurs années que nous suivons, dans son référencement, la société Anne.K spécialisée dans la création et la vente de médailles de baptême.

Côté entreprise tout marche : le produit proposé est d’excellente qualité et unique sur le marché, les retours clients sont excellents et la société ne cesse de se développer.

Côté SEO ce n’est pas tout à fait ça : la principale requête visée est « medaille bapteme ». Cette requête, vous en conviendrez n’existe pas dans le langage naturel. Par facilité, la plupart des internautes omettent les accents et le complément dans leur recherche qui devrait être « médaille de baptême ».

 

Cheminement du site www.annekirkpatrick.com

A son lancement en 2015, le site était clairement orienté SEO avec des mots clés à toutes les pages. Cette technique lui à valu la fin de première page.

En 2017, la seconde version était beaucoup plus tournée vers l’utilisateur en évitant d’écrire des termes comme « medaille bapteme ». Le site est alors retombé en seconde page.

En 2019, la troisième version du site 100% pensée pour l’utilisateur n’a pas vue d’évolution et est resté en seconde page, malgré son contenu beaucoup plus étoffé, avec des textes qui permettent d’aiguiller l’utilisateur dans son choix.

 

Analyse des sites en première page pour la requête « medaille bapteme »

Lorsqu’on tape cette requête dans Google (https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=medaille+bapteme) des sites vont faire leur apparition en première page. Jusqu’ici rien d’anormal. Mais c’est seulement en y regardant de plus près que l’on commence à voir que ce n’est pas vraiment user-friendly.

Des balises title avec des mots clés

Lorsque l’on regarde la page des résultats de recherches la majorité des balises title des site contiennent le mot clé « medaille bapteme » et non « médaille de baptême » ou « médailles de baptême ».

Des pages truffés de mots clés

Une fois sur les sites, les pages contiennent via les titres ou les menus une suite de mots clés ou la plupart du temps le complément d’objet est simplement passé à la trappe.

 

On ne dit pas « medaille bapteme » mais « médaille de baptême »

En effet nous pouvons constater ici que Google a quelques difficultés à comprendre que le terme de recherche « medaille bapteme » n’existe pas alors qu’il devrait comprendre « médaille de baptême ».

Pourtant le terme correctement orthographié apparait dans tous les sites et ce n’est pas non plus un problème de diversité. Les quatre premières pages de résultats sont remplies de sites marchands de médailles de baptême comportant chacun la bonne orthographe de « médaille de baptême ».

 

Pourquoi Google ne pénalise-t-il pas les sites qui font clairement du SEO au détriment de l’expérience utilisateur ?

C’est ici le nœud du problème : pourquoi lorsqu’un internaute recherche le terme « medaille bapteme » Google ne lui donne-t-il pas le résultat correctement orthographié à savoir « médaille de baptême » ? Plusieurs pistes sont possibles.

Des sites à la limite ?

Les sites qui utilisent ces techniques peuvent compenser avec une bonne ergonomie, un bon netlinking ou bien encore le fait qu’ils soient en place depuis longtemps en améliorant constamment leur architecture sans coupure brutale ou changement de cap.

Google n’est pas aussi développé qu’il le laisse entendre ?

Force est de constater que Google a encore du chemin à faire dans sa croisade contre les sites utilisant des mots clés fabriqués par les requêtes des internautes au détriment du sens donné à la page. Ce qui nous amènent à penser qu’on peut aisément le duper avec des mots qui n’existent pas et construire un référencement basé sur le mot clé tapé par l’internaute et non sur l’intention de l’utilisateur que Google va savamment traduite en proposant un site user-friendly.

 

 

Contactez-nous:

contact@primaweb.fr 09 72 55 94 67