Dossier

Google Mobile First, faire de la version mobile une "Référence".

Pour juger si une page mobile est pertinente ou pas, Google se base non pas sur le site mobile en lui-même mais sur sa version desktop. Cette situation est paradoxale pour deux raisons.

- Premièrement, la navigation via mobile est devenue plus importante (51%) que la navigation à partir d’un ordinateur. Il est donc devenu primordiale pour Google de juger la qualité d’un site sur sa version mobile en priorité, faisant ainsi d’elle la version standard du site.

- Par ailleurs, en laissant l’indexation d’une page mobile dépendre de la qualité de la version desktop, Google laisse ici la porte ouverte aux mauvaises pratiques sur les sites mobiles, et ainsi le risque que se développe un web mobile de mauvaise qualité.

Ce sont donc toutes ces raisons qui ont conduit Google à prendre la décision de modifier son algorithme .

Comme l’explique Olivier Duffez "Le changement annoncé rend donc plus cohérente l'analyse de Google : si la plupart des internautes utilisent Google sur mobile, et qu'on leur propose des pages mobiles en résultats, autant se baser sur ses mêmes pages pour juger de leur pertinence. Avec ensuite des adaptations pour les recherches faites sur ordinateurs et tablettes."

Ainsi, l’index principal de Google ne sera plus celui de son robot desktop, mais celui de son robot mobile. Par conséquent c’est la version mobile des sites qui deviendra la référence à travers laquelle Google évaluera la pertinence du site. Si les sites responsives dont le contenu est identique tant sur mobile que sur desktop ne devrait pas subir d’évolution particulière, les sites mobiles quant à eux risques d’être fortement impactés par cette mise à jour, surtout si leur contenu est pauvre ou n’est pas optimisé pour le référencement naturel.

LA SUITE

1 - L’explosion de la navigation sur mobile et ses conséquences 2 - La volonté de Google de préserver un web mobile de qualité RETOUR